· 

Que faire quand les élastiques gondolent ?

Un des problèmes hyper fréquents quand on coud de la lingerie, qu'on débute ou qu'on en soit à sa 48ème culotte, ce sont les élastiques qui gondolent. Et c'est très, très, très frustrant, parce que dans le meilleur des cas, le problème disparaît une fois la culotte portée, mais elle est vachement moins jolie à plat. Dans le pire des cas, elle se retrouve importable parce que trop grande. Et dans tous les cas, c'est aussi juste hyper énervant de ne pas arriver à un fini pro alors qu'on a tout donné.

 

Donc voici les raisons pour lesquelles les élastiques en lingerie peuvent gondoler, et surtout, comment y remédier.

Il y a plein de raisons pour lesquelles les élastiques peuvent gondoler, et donc plusieurs manière d'y remédier.  La plupart du temps les élastiques vont gondoler pour les  raisons suivantes :

1. Vous étirez le tissu en même temps que l'élastique

 Dans ce cas, il suffit de veiller à ne pas étirer le tissu, mais uniquement l'élastique, pendant la couture. Plus facile à dire qu'à faire je vous l'accorde, mais avec un peu d'entraînement, ça devient très facile, promis.

2. Vous n'étirez pas assez l'élastique / vous poussez l'élastique

On étire toujours un tout petit peu les élastique pendant la couture. Quand je dis un tout petit peu, c'est UN TOUT PETIT PEU. Mais on ne le laisse pas aller "tout mou" sous la machine. Dans le même ordre d'idée, attention à ne pas "pousser" l'élastique sous la machine : Si vous "poussez" l'élastique sous la machine, même un tout petit peu, il va se retrouver plus long que prévu, donc il y aura trop de longueur d'élastique par rapport à la longueur de tissu = des jolies vagues.

3. La pression du pied-presseur est trop élevée / il y a un mauvais entraînement de la machine

L'entraînement et la pression du pied sont sans doute la raison principale des élastiques qui gondolent. Si les surjeteuses sont si pratiques pour coudre les tissus extensibles, c'est parce qu'on peut ajuster le différentiel, c'est à dire la vitesse et la synchronisation des griffes qui entraînent le tissu. Sauf que sur la grande majorité des machines à coudre, on ne peux pas ajuster le différentiel, ce qui est très triste. Mais tout n'est pas perdu. Si vos élastiques gondolent à cause d'un problème d'entraînement, vous avez plusieurs moyens d'y remédier. Essayez chaque méthode séparément, puis ensemble si vous avez toujours le même problème.

  • Diminuez la pression du pied-presseur ; la plupart du temps, il faut la mettre au minimum et la plupart du temps, cela règle le problème.
  • Augmentez la hauteur ET la longueur du point, sur un zig-zag. Plus le point est petit est resserré, plus il va faire gondoler vos coutures.
  • Essayez avec un zig-zag trois points / piqué .
  • Cousez avec du papier de soie ou du papier journal entre les griffes de la machine et le tissu. Vous le déchirerez ensuite.
  • LE PIED TRANSPORTEUR. Meilleur investissement couture que j'ai fait de ma vie. ( En vrai c'était pas vraiment un investissement parce qu'il était livré avec ma MAC mais vous avez pigé l'idée )

4. L'élastique est trop extensible - de mauvaise qualité

Dans ce cas, ce sont les fibres extensibles de l’élastique ( lycra, caoutchouc...) qui sont de mauvaise qualité, ou fragilisées par le temps / la chaleur... Lorsque l'élastique est mis sous tension pendant la couture, les fibres cassent et ne reviennent pas à leur position initiale, d'où le gondolement. Pensez à la vieille culotte que vous avez au fond du tiroir et dont les élastiques ne sont plus du tout élastiques ;-)

5. L'élastique n'est pas adapté au tissu

Généralement, le tissu est trop fin ou trop extensible et l'élastique trop épais / trop rigide. Dans ce cas, c'est que comme pour à peu près tout en couture : deux matériaux aux propriétés trop différentes n'aiment pas être cousus ensemble, parce qu'il y en a toujours un qui veux aller / tirer / courber dans un sens et que l'autre veux faire tout le contraire, et que la couture qui est censée les maintenir ensemble ne sait pas ou aller. Dans ce cas, changer de tissu, ou d'élastique.

6. L'élastique n'est pas assez large

Je ne saurais pas vous expliquer exactement la science derrière celui-ci, mais généralement, si l'élastique est trop petit ( genre, moins de 5mm) la couture à tendance à gondoler. Je dirais que c'est une histoire d'élasticité qui n'a pas assez de surface pour se répartir ou je sais pas quoi, mais en fait, peu importe : les élastiques pas assez larges, et en particulier sur des tissus fin et légers, ce n'est pas la catastrophe assurée, maaaaais ça n'aide pas vraiment. Parfois, choisir un élastique juste un poil plus large règle le problème - et ça permet également de faire un point ZZ plus large ( voir le point 3 )

Conseils additionnels

Si malgré tout ça, vos coutures gondolent encore, voici quelques conseils supplémentaires :

 

- Tout d'abord, c'est important de le préciser je pense : ce n'est pas grave si votre couture n'est pas PARFAITE comme dans les sous-vêtements du commerce parce que vous n'avez pas les mêmes machines, les mêmes outils. Si votre couture gondole mais qu'une fois  le sous-vêtement porté, tout va bien, on ne voit rien du tout et que le tout n'est pas trop grand, alors ne vous prenez pas trop la tête.

- Repassez ( à faible température ) les coutures et les élastiques après couture, avec un peu de vapeur pour remettre toutes les fibres en place.


- Lavez le sous-vêtement, cela règle souvent le problème des "petits" gondolages.

 

- UTILISEZ UN PIED TRANSPORTEUR. C'est magique. Alors oui ça n'est pas le moins cher des pieds presseurs MAIS je vous promet que c'est un super investissement, et pas seulement pour la lingerie. Je l'utilise pour coudre à peu près tous les tissus "difficiles" que ce soit les très fins comme les très épais !

 

- Étirez plus l'élastique. La couture gondole peut-être parce que vous ne l'étirez pas assez ( par exemple il faut étirer un peu l'élastique dans les courbes ) Essayez en l'étirant petit à petit de plus en plus sur des chutes, jusqu'à voir le "bon" degré d'étirement - qui dépend évidemment d'un demi million de facteurs comme la composition de l'élastique, du tissu, votre machine, la position des étoiles, la température extérieure, est ce que le karmah à décidé que c'était votre journée ou pas, comment vous aimez porter les culottes, etc. Attention à ne pas trop les étirer non plus, sinon ça va être trop petit ! Si vraiment vous avez besoin de BEAUCOUP les étirer pour que votre couture soit nickel, mais que du coup évidemment la culotte se retrouve trop petite, coupez simplement une taille au dessus.