· 

Tout ce que vous devez savoir sur les élastiques à lingerie

Un des trucs que j'ai eu du mal à comprendre quand j'ai commencé à coudre de la lingerie, c'est les élastiques. Bon, je savais qu'il en fallait, je savais à peu près où, et j'avais une vague idée de leur utilité... Mais je ne comprenais pas quel élastique devait aller à quel endroit, et pourquoi, et quelle taille, et quelle qualité tout ça tout ça. Du coup j'ai fait n'importe quoi,  et j'ai fini par comprendre que NON, on ne peux pas mettre n'importe quel élastique n'importe où.

 

Donc si vous aussi vous avez du mal à comprendre la différence entre tous les types d'élastiques utilisés en lingerie, tout ce que vous avez besoin de savoir se trouve ici !

Si vous avez déjà acheté un patron de soutien-gorge, ou regardé un tuto, vous avez sans doute remarqué qu'il faut différents types d'élastiques : pour bretelles, pour dessous-de bras, pour le bas - et c'est le strict minimum, mais selon le style, il peut y en avoir d'autres encore. Tous ces élastiques sont différents, et pas juste en largeur : leur composition, procédé de fabrication, finition... Ne sont pas les mêmes selon où va être cousu l'élastique, et son but final.

 

Sachez que grosso-modo, en lingerie les élastiques peuvent servir à deux choses :

 

- Soit ils sont là "juste" pour finir les bords et aider le sous-vêtement à rester contre le corps- comme les élastique sur une culotte . Ce sont les élastiques de bordures.

- Soit ils sont là pour remplir une fonction bien particulière et dans ce cas, chaque fonction à un type d'élastique précis : par exemple les bretelles de soutien-gorge. Ce sont les "élastiques de fonction" ( terme qui n'existe nulle par ailleurs que dans ma tête, si vous avez un meilleur nom, je suis preneuse )

 

Et bien évidemment, on ne peut pas utiliser un élastique de bordure à la place d'élastique de fonction, et vice-versa.

 

Allez, on va voir tous les différents types d'élastique et promis, ça sera beaucoup plus clair ensuite !


Élastiques tissés VS élastiques tricotés

Avant tout, sachez qu'il existe deux types d'élastiques : les élastiques tissés, et les élastiques tricotés.

 

Les élastiques tissés sont généralement plus fins, plus compacts, et plus solides ; les élastiques tricotés sont plus souples, moins chers, et on les reconnaît facilement : si vous étirez l'élastique, vous pouvez voir les mailles et des petits "trous". Les bords des élastiques tissés s'effilochent comme du tissu mais même si il est toujours conseillé de finir les bords coupés, ils n'iront pas s'effilocher en entier ; alors que sur le bord coupé d'un élastique tricoté, vous pourrez tirer un fil et le détricoter ( bon OK, avec une loupe et une pince à épiler, mais tout de même ) et sil e bord n'est pas fini, si vous continuez à tirer dessus, vous finirez par détricoter tout l'élastique. Et j'en profite pour préciser, au cas où: on ne coupe JAMAIS un élastique dans la largeur. Jamais jamais.

 

Si vous avez le choix, prenez des élastiques tissés : ils durent bien plus longtemps. Ne prenez JAMAIS d'élastiques tricotés pour les bretelles.

En haut, élastique à bretelle tissé. EN bas, élastique plat tricoté
En haut, élastique à bretelle tissé. EN bas, élastique plat tricoté
Ici on peut voir clairement les "trous" laissés par les mailles de l'élastique. C'est bel et bien de l'élastique tricoté !
Ici on peut voir clairement les "trous" laissés par les mailles de l'élastique. C'est bel et bien de l'élastique tricoté !

Les élastiques de bordures

 Les élastiques de bordure sont donc les élastiques que l'on utilise pour finir les bords d'un sous-vêtements : sur la taille et les jambes des culottes, les dessous de bras d'un soutien-gorge et dans certains cas, le décolleté, etc. Donc, en bordure d'un tissu.

Le but de ces élastiques est d'avoir des bordures propres, mais également de permettre au tissu de reposer contre le corps. Par exemple, si vous faites une culotte en jersey de coton - même avec élasthanne - si vous ne mettez aucun élastique, vous ne pourrez pas garder votre culotte bien longtemps sans qu'elle se retrouve à vos pieds. Parce qu'avec la chaleur du corps, les mouvements, le tissu se détend... Contrairement aux élastiques qui gardent leur faculté de "rebond" bien plus longtemps - sauf si vous les passez au sèche-linge trop souvent !

Ils existent en différentes largeurs, composition, couleur...  Vous pouvez plus ou moins choisir ce qui vous fait envie à condition de respecter quelques règles :

 

Ils doivent être souples, c'est à dire s'étirer facilement. Si ils sont trop fermes, ça ne va pas être très confortables et ça va venir vous saucissonner la peau. C'est ni agréable, ni joli. Vous devez pouvoir étirer 10 cm d'élastique jusqu'à 12-13 cm sans beaucoup forcer. Ils peuvent aller au-delà, mais dans ce cas, vérifiez soigneusement le point suivant :

  • Mais ils doivent aussi reprendre leur forme initiale facilement. Le meilleur moyen de le savoir, c'est de prendre 10 cm d'élastique, de l'étirer au maximum des deux côtés pendant quelques secondes ; ensuite vous le relâcher et vous le re-mesurez ; il doit mesurer de 10 à 10,8 cm, MAXIMUM. Au-delà, ça veux dire que votre élastique ne va rien tenir du tout.
    Et dans le même genre, si vous étirez votre élastique et que vous entendez des fibres craquer, oubliez tout de suite.
  • Ils doivent avoir une face douce. Elle peut être en mousse, en peluche, brossée, peignée... Peu importe, mais il faut que ça soit DOUX. Il existe un paquet d'élastique de bordures avec les deux faces identiques, et si vous pouvez les utiliser pour vous si ça vous chante, si vous comptez vendre vos créations, ce genre de détails à une grande importance.
Élastiques de bordure avec une face douce
Élastiques de bordure avec une face douce

Les élastiques de bordure peuvent avoir les bords lisses, ou décorés : picots, dentelle, boucles... On utilise souvent des élastiques à picot en lingerie, simplement parce qu'ils sont plus jolis une fois cousus, mais ce n'est en rien obligatoire ! 

 

Parlons maintenant de LARGEUR. C'est un point très important : d'une part, si vous achetez un patron et que les marges de couture sont incluses dans le patron, il faut donc acheter un élastique à la largeur conseillée, ou bien modifier les marges du patron ( j'ai fait tout un article sur le sujet ici ) . SI vous faites votre propre patron, ou que le patron que vous utilisez n'a pas de marges de coutures ou ne vous conseille pas de type d'élastique particulier, voici ce qu'il faut savoir :

 

  • Pour la taille d'une culotte, l'élastique doit faire entre 5 et 8mm de large, picot, dentelle etc NON compris. Pour les grandes tailles il est préférable d'utiliser des élastique de 8 à 12 mm de large. Vous pouvez également utiliser des élastique plus larges - 15 mm ou plus - si le style vous plaît mais dans ce cas, les élastiques doivent être cousus sur le tissu seulement, et pas cousus-retournés-recousus.
Élastique à picot utilisé en bordure d'une culotte
Élastique à picot utilisé en bordure d'une culotte
  • Pour les jambes d'une culotte, les élastiques doivent faire de 5 à 8 mm de large, décoration non comprise. En dessous, kikou l'effet rôti ; au delà, ça devient inconfortable au niveau des plis des jambes.

  • Pour les dessous de bras d'un soutien-gorge à armatures  : 5 à 8 mm de large, jusqu'au 90C ( ou 85D / 95B / 100A ) ; 10 à 12 mm de large jusqu'au 90 DD/E ( ou 80G / 85F /  95D / 100C / 105B / 110 A ) et 12 mm de large au-delà. Pour les soutiens-gorges sans armatures, les mêmes règles s'appliquent, mais comme il n'y a pas d'armatures et que donc la tension des élastiques n'est pas mise en jeu pour "ouvrir" l'armature à sa position correcte, on peut prendre un peu plus de liberté.
Et ici en bordure du dessous de bras d'un soutien-gorge
Et ici en bordure du dessous de bras d'un soutien-gorge

Et enfin, un petit mot sur la composition ; il n'y a pas 500 possibilités donc ça va être rapide :

  • Évidemment, ils doivent contenir des fibres élastiques, qui peuvent avoir plusieurs noms : latex, élasthanne, spandex, caoutchouc...
  • Ils sont 80 % du temps en polyamide, ou nylon ; vous trouverez parfois l'abréviation "PA" .  Vous pouvez les teindre facilement ce qui les rend très intéressants pour la lingerie.
  • Et parfois également en Polyester, ou abrégé "PE" . Je n'ai rien de spécial contre les élastiques en polyester, ils peuvent être de très bonne qualité ; en revanche il sera très difficile de les teindre sans abîmer les fibres élastiques, donc il faut qu'ils soient à la bonne couleur.
  • À noter que j'ai eu beaucoup de mal à trouver des élastiques larges comme les élastiques à caleçon qui soient en polyamide ; ils sont la plupart du temps en polyester.
  • Le polyester comme le polyamide sont des fibres de base légèrement élastiques, d'où leur intérêt pour les élastiques. Je n'ai jamais vu d'élastique en fibre élastique +  matière naturelle, je ne crois pas que cela existe, à part sous forme de bord-côtes.

Les autres types d'élastiques de bordure

Je sais, " autres types d'élastiques à bordure" ce n'est pas vraiment une catégorie... Mais j'entends par là les élastiques de bordures qu'on utilise plus rarement, contrairement aux autres que l'on utilise pour tous les projets de couture en lingerie.

 

Le biais élastique

 Le biais élastique est un élastique large (généralement de 15 à 20 mm) avec une rainure au centre qui permet de le plier en deux - comme du biais. On l'utilise pour border la tailles et / ou les jambes de culottes, les dessous de bras des soutien-gorges, parfois le décolleté. Et c'est à peu près tout : vos pouvez l'utilisez dans certains cas, replié et cousu, pour faire des bretelles sur un top ou une brassière qui n'est pas destinée à apporter beaucoup de support à la poitrine. Il a généralement une face mate, et une face satinée ; on utilise souvent la face mate comme endroit mais rien de vous empêche d'utiliser la face brillante. Il existe également des biais élastique avec, sur une face, un des côtés recouvert de mousse. Mais c'est extrêmement rare et je n'en trouve plus, donc si vous savez où... Faites moi signe ;-)

Biais élastique
Biais élastique, on peut voir ici les faces mates et brillantes

Je vois beaucoup (trop) de soutien-gorge qui utilisent du biais élastique en bande sous la poitrine, ou en bretelles, et qui ne sont même pas repliés et cousus. Oubliez, le biais élastique est beaucoup beaucoup trop souple et fin pour apporter du maintien sur ces zones qui, justement, ont besoin de maintien. Sauf si vous faites une brassière pour dormir ou qui n'est pas destinée à apporter de soutien ou de maintien du tout.

Ici on peut voir que le biais élastique a été utilisé face satinée comme endroit, en guise de bretelles et de bande de dessous, non replié : ça n'apporteras pas beaucoup de support, ni de longévité à la brassière.  Source : Storenvy
Ici on peut voir que le biais élastique a été utilisé face satinée comme endroit, en guise de bretelles et de bande de dessous, non replié : ça n'apporteras pas beaucoup de support, ni de longévité à la brassière. Source : Storenvy

Un des gros avantages du biais élastique est qu'il peut se coudre en une seule fois, replié sur le bord du tissu : on a donc pas besoin de rajouter de marges de coutures à cet endroit, et comme on le coud en une seule étape, ça va plus vite que les élastiques de bordures à picot, à coudre en deux fois. Vous pouvez également coudre le biais en deux étapes ( j'explique comment ici )  ; ça demande des marges de couture et un peu plus de temps, mais c'est également plus facile pour les débutant-e-s.

Ici la taille de la culotte a été finie au biais élastique, cousu en un temps.
Ici la taille de la culotte a été finie au biais élastique, cousu en un temps.

L'élastique plat

 On utilise de l'élastique plat  lorsque sur un soutien-gorge, vous utilisez  de la dentelle festonnée non élastique pour le bonnet du haut, et qu'il faut coudre un élastique le long du bonnet pour qu'il repose correctement contre la peau. Il est conseillé la plupart du temps d'utiliser du lastin ( j'en parle juste après) mais j'ai personnellement horreur du lastin. Je n'aime ni le coudre, ni la sensation qu'il procure contre la peau - mais c'est une question de goût, il a tout de même l'énorme avantage d'être pas cher du tout et transparent . Dans ce cas-là et si vous n'utilisez pas de lastin, il faut utiliser un élastique plat ( donc sans bordures ) et le plus souple possible. C'est très difficile à trouver... Vous trouverez sans problème de l'élastique plat basique, dans plein de largeurs différentes et autant de couleurs que vous pouvez imaginer, mais ils sont la plupart du temps trop épais. C'est d'ailleurs une des rares fois ou j'ai eu plus de succès avec des élastiques tricotés que tissés.

 En terme de largeur, privilégiez dans tous les cas des élastiques de 5 à 8mm de large.

Sur ce soutien-gorge, j'ai cousu l'élastique plat pour finir le bord en dentelle, mais également pour coudre ensemble le bonnet en dentelle & la doublure, et ainsi cacher le bord de la doublure.
Sur ce soutien-gorge, j'ai cousu l'élastique plat pour finir le bord en dentelle, mais également pour coudre ensemble le bonnet en dentelle & la doublure, et ainsi cacher le bord de la doublure.

Le lastin

 Le lastin est un élastique transparent, ce qui le rend très intéressant pour des coutures élastiques discrètes. En lingerie, on ne l'utilise principalement que pour finir des bords en dentelle. Il peut aussi servir, de manière exceptionnelle, à renforcer un élastique trop souple.

Les élastiques siliconés

Les élastiques siliconés peuvent avoir différentes formes, largeurs, bordures... Mais ils ont tous une chose en commun : ils ont, sur l'envers, une bande de silicone, qui permet de garder l'élastique - et le sous-vêtement - contre le corps. Ils sont donc très utilisés pour les soutien-gorges sans bretelles, les bas, certaines culottes. Sachez toutefois que beaucoup de personnes ne supportent pas le silicone ( dont moi ) et qu'ils peuvent provoquer des brûlures si ils sont portés trop longtemps, à cause du frottement de l'élastique contre la peau. Pas cool... Sachez également que si on les trouve encore dans pas mal de soutien-gorges "bon marché" ils sont de plus en plus abandonnés par les fabricants, justement à cause des brûlures qu'ils occasionnent ( et ça me paraît tout à fait logique ) au profit de nouvelles fibres élastiques. Mais très honnêtement , tous ces supers nouveaux élastiques avec des supers pouvoirs ne sont pas accessibles au commun des mortels, sauf si vous comptez utiliser 10 000 mètres. Il va falloir patienter encore quelques années avant de pouvoir en trouver dans les merceries classiques...

Élastiques siliconés. Source : Alysse créations
Élastiques siliconés. Source : Alysse créations

La laminette caoutchouc

La laminette est un élastique en caoutchouc brut , qui peut être proposé en plusieurs largeurs et dans des coloris naturels : blanc, écru, gris, noir. Ils ne sont pas vraiment glamour, pas hyper agréables contre la peau. MAIS ils sont très résistants et très bon marché. On les utilise surtout pour les maillots de bain justement parce qu'ils sont résistants ( donc ils ne perdent pas de leur élasticité avec la chaleur, le sel... J'en parle plus précisemment par là ) En revanche, il faut toujours qu'ils soient cousus entre deux épaisseurs de tissu justement parce qu'ils ne sont pas très jolis et agréables sur la peau.

Les élastiques de "fonction"

Les élastiques de fonction sont beaucoup moins nombreux que les élastiques de bordures, et pour une bonne raison : ils ne servent qu'à une seule chose - mais ils le font bien ! Il y a deux types d'élastique de fonction : les élastiques à bretelles, et les élastiques de bande.

 

Les élastiques de bande

OK, je triche un peu en rangeant les élastiques pour la bande dans les élastiques de fonction parce que concrètement, ce sont des élastiques de bordure. MAIS ils remplissent un rôle très important dans un soutien-gorge, et il faut donc le choisir avec attention.

L'élastique de bande est  l'élastique qui vient finir le bas du soutien-gorge ; il sert principalement à garder le soutien-gorge contre la poitrine, et permet ainsi aux armatures de faire correctement leur job. Il apporte également du soutien à la poitrine.

Comme les élastiques de bordure, il peut avoir des bords festonnés ou lisses.

On choisit sa largeur en fonction du type ET de la taille du soutien-gorge. Voici les points indispensables à un élastique de bande :

  • Il doit avoir un envers doux , donc en mousse, en peluche... L'élastique va être contre la peau ; il va bouger dans la journée, pendant que vous bougez ; et il est soumis à une tension constante lorsqu'il est porté. Donc si il n'est pas doux, il va gratter, voire brûler la peau.
  • Il doit être assez souple pour être confortable, mais pas trop pour pouvoir faire son boulot : 10 cm d'élastique doivent s'étirer SANS FORCER jusqu'à 12-13 cm. Mais surtout, comme pour les élastiques de bordure, vérifiez qu'il reprend bien sa taille initiale : coupez 10 cm d'élastique et étirez le au maximum pendant quelques secondes. Relâchez-le et mesurez le à nouveau : il doit faire moins de 11cm. Au-delà, vous pouvez le jeter.
Élastiques de bande en différentes largeurs, tous avec une face douce.
Élastiques de bande en différentes largeurs, tous avec une face douce.

Et enfin, sa largeur est primordiale, et doit être choisie avec attention, selon votre taille mais également le type de soutien-gorge : pour un soutien-gorge sans armatures, il doit être un peu plus large car sans armatures, il fait presque tout seul le boulot de soutient.

  • Pour les soutiens-gorges SANS armatures : 12mm de largeur jusqu'au 90B ( ou 85C / 95A ) ; 14 mm de largeur jusqu'au 90E ( ou 80G / 85F / 95D / 100C / 105B / 110A ) ; et 16mm au-delà.
    À noter que pour les soutiens-gorges sans armatures, on peut utiliser un élastique plus large que celui préconisé pour sa taille - par exemple 15mm pour un 90B.
  • Pour les soutien-gorge de sport, on utilise toujours un élastique beaucoup plus large, au minimum 15mm pour les plus petites tailles et jusqu'à 4-5 cm.  Mais dans ce cas l'élastique n'est pas cousu en deux temps, il est soit cousu directement, en une seule fois, soit passé dans une coulisse.
  • Pour les soutiens-gorges AVEC armatures : 10mm de largeur jusqu'au 90B ( ou 85C / 95A ) ; 12 mm de largeur jusqu'au 90E ( ou 80G / 85F / 95D / 100C / 105B / 110A ) ; et 14mm au-delà. À noter que si dans certains cas on peux utiliser un élastique plus large que celui préconisé pour sa taille, c'est rarement utile et surtout, ça peut poser des problèmes : l'élastique va avoir tendance à "remonter" ou à vouloir se retourner .

 

Les élastiques à bretelles

J'ai gardé le plus important pour la fin : LES ÉLASTIQUES À BRETELLES. Je vois très (beaucoup trop) souvent des soutiens-gorges qui utilisent n'importe quel type d'élastique à la place d'élastique à bretelles. Nope. A moins de faire une petite brassière pour dormir ou pour rester chez soi, qui n'apporte pas de soutien, et dans ce cas vous faites bien ce que vous voulez... On n'utilise jamais d'autre type d'élastique pour les bretelles.

L'élastique à bretelle doit être assez élastique pour être confortable, mais suffisamment rigide pour ne pas se déformer complètement sous le poids de la poitrine.  Il doit également avoir une très bonne capacité à reprendre sa forme initiale, et doit obligatoirement être tissé. Et comme pour les élastiques de bande, il doivent avoir une face douce.

 

Pour vérifier si votre élastique à bretelle convient pour un soutien-gorge :

  1. Coupez 10 cm d'élastique ;
  2. Étirez l'élastique sans trop forcer : il doit arriver jusqu'à 12-13 cm MAX.
  3. Étirez les 10 cm au maximum. Ils ne doivent pas mesurer plus de 15 cm une fois étirés au maximum, avec une tolérance de quelques mm pour les élastique de 10-12mm de large. Et vous devez forcer pas mal pour pouvoir l'étirer au maximum.
  4. Relâchez l'élastique : Il doit faire entre 10 et 10.5 cm au repos. Pas plus : sinon ça veux dire que les fibres élastiques sont de mauvaise qualité, ou qu'elles ont été abîmées par la teinture, le temps, la chaleur, des mauvaises conditions de stockage..
Différents types d'élastiques à bretelles sur l'endroit ...
Différents types d'élastiques à bretelles sur l'endroit ...
... Et sur l'envers : on peut voir la face douce.
... Et sur l'envers : on peut voir la face douce.

Parlons maintenant de LARGEUR . Si elle est importante pour tous les autres élastiques et doit être choisie en fonction de la taille et du type du soutien-gorge, c'est encore plus important pour les élastiques à bretelles. Contrairement à ce que l'on croit, ils ne servent pas à soutenir la poitrine ( lève la main si toi aussi tu as déjà serré tes bretelles au max sur un soutien-gorge pas à ta taille pour remonter la poitrine ) - ça c'est le boulot de tout le reste du soutien-gorge - mais à garder le soutien-gorge contre la poitrine. Mais comme la poitrine à un poids plus ou moins important, et que ce poids va EN PARTIE tirer sur les bretelles, la règle est simple : plus il y a de poids, plus les bretelles doivent être larges. Si vous faites un bonnet profond, vous savez très bien de quoi je parle : des bretelles trop fines vont venir saucissoner la peau et là encore, c'est très très inconfortable. Et moche. Donc, on choisit sa largeur de bretelle en fonction de sa taille :

 

Pour les soutiens-gorges "classiques" avec ou sans, armatures, avec ou sans mousse :

Soutien-gorge "Le Marais" , Chantelle.
Soutien-gorge "Le Marais" , Chantelle.

 

  • 10mm pour les bonnets AA / A , du 80 au 100 - Bonnets B, du 80 au 95 - Bonnets C du 80 au 90 - Bonnet D jusqu'au 80. Au délà :
  • 12-13 mm pour les bonnets AA / A / B jusqu'au 105 - Bonnets C et D jusqu'au 95 - Bonnets E et F jusqu'au 90. Au-delà :
  • 15 - 16 mm Pour les bonnets C du 100 au 105 - Bonnets D à partir de 100 et plus - Bonnets E à partir de 95 et plus - Bonnets F à partir de 90 et plus .

Pour les soutiens-gorges avec ou sans armatures "grand maintien"  : Rajoutez 2 mm aux mesures précédentes.

Soutien-gorge Keira, Goddess
Soutien-gorge Keira, Goddess

A noter qu'il est possible de prendre des bretelles plus larges que celles préconisées si vous en avez envie, mais sur les petites tailles ça peut visuellement  "casser" l'équilibre du soutien-gorge.

Il est également possible, et même courant, d'avoir des bretelles confectionnées dans le même tissu que le soutien-gorge, à l'avant. Dans ce cas on respecte les mêmes largeurs, voire plus ; les bretelles dans le dos doivent toujours être élastiquées et réglables.  Il existe également beaucoup de soutien-gorges à bretelles décorées : recouvertes de tissu, de tulle, de dentelle, avec des froufrous... Aucun problème, bien au contraire, amusez-vous, tant que l'élastique à bretelle est là comme base.

 

Et pour finir : on voit assez souvent des soutien-gorges triangles sans armatures utiliser de l'élastique à bretelle plus ou moins larges à la place d'élastique à bande. Vous pouvez, mais uniquement pour les très petites poitrines et JAMAIS sur un soutien-gorge à armatures : l'élastique à bretelle est trop rigide pour être utilisé à la place de l'élastique de bande, et il doit donc être serré au minimum pour être confortable. Sur les soutien-gorges à armatures, on utilise l'élasticité de la bande pour "tirer" sur l'armature et la mettre en place correctement ( et lui permettre de faire son travail) : donc si la bande ne peut pas être étirée dans le dos, elle ne va pas venir ouvrir l'armature et donc l'armature ne sert à rien ( et va faire mal) Sur un soutien-gorge sans armatures, on compte beaucoup sur la bande pour le soutien de la poitrine, et donc là encore si on ne peut pas l'étirer, elle ne va pas vraiment soutenir la poitrine. Donc OK pour les soutien-gorges sans armatures pour les petites poitrines, qui sont portés plus pour être jolis qu'autre chose. Pour tous le reste, on oublie.

Écrire commentaire

Commentaires: 17
  • #1

    Barbara Jfmd (vendredi, 22 septembre 2017 19:38)

    Super article miss!!!
    Alors pour le biais avec un coté tout doux , j'en ai acheté un rouleau noir à Eric (mercerie extra) il n'est pas sur le site je crois mais tu peux lui demandé!!

    Bises,
    Barbara

  • #2

    Marie Poisson (dimanche, 24 septembre 2017 14:25)

    Top cet article, super complet, j'ai appris des trucs!!! Bises licornette!

  • #3

    Prune (lundi, 25 septembre 2017 17:44)

    Ton article est parfait! Merci pour toutes ces informations.. cela va beaucoup m'aider!! Bravo, car cela demande du temps d'écrire un bon article!

  • #4

    Fanfanlu (vendredi, 03 novembre 2017 14:54)

    Merci pour cet article, il est parfait et très bien explicatif, il n'y a plus qu'à faire son marché maintenant !
    Encore merci

  • #5

    Camille (jeudi, 11 janvier 2018 20:24)

    Juste génial ces conseils, merci ! Pour moi qui débute dans la confection de lingerie, c'est exactement ce qu'il me fallait. Encore merci ! :D

  • #6

    Anne-Lise (mercredi, 17 janvier 2018 22:47)

    Merci beaucoup pour tous ces conseils!
    C'est super clair!

  • #7

    Charlotte (vendredi, 19 janvier 2018 14:10)

    Super article, où trouver des élastiques et fermetures pour lingerie?

  • #8

    Ivane (mercredi, 24 janvier 2018 19:47)

    Très bel article, très complet. Tu m'as convaincue de me remettre à la couture. Et je vais commencer par les sous-vêtements. On se reverra certes sur ce blog. Merci pour tout

  • #9

    Jen (mercredi, 24 janvier 2018 21:45)

    Merci pour ces informations je souhaiterais me lancer mais je crains de ne pas avoir assez de expérience

  • #10

    tais (mercredi, 14 février 2018 13:05)

    Excellent article, j'amarrai bien lui partager dans mon groupe de couture de lingerie ?
    Perso pour mon biais élastique je lui renforce toujours avec du lastin, mille merci

  • #11

    Jasminanou (dimanche, 25 mars 2018 09:34)

    Merci pour tous ces renseignements, après avoir cherché depuis des jours sur le net, je n ai jamais trouvé de renseignement très explicite, ni où trouver des fournitures (France). C'est en cherchant les différentes qualités de tissu que je me suis retrouvée sur ton site hier matin. Alors, j'espère bientôt, faire des tentatives dans la réalisation de lingerie. (Depuis le temps que cela trotte dans ma tête)
    Belle journée :-)

  • #12

    Ariane (mardi, 24 avril 2018 17:06)

    Hello !
    Super vos articles qui éclairent mon esprit devant tout problème.
    Cependant, je n'ai pas compris quand vous dites: "On ne coupe jamais un élastique dans la largeur. jamaias. jamais"
    Mais ? on le coupe où alors ?
    Merci à vous,
    Ariane

  • #13

    Miléna (mercredi, 25 avril 2018 12:06)

    @Ariane : Hum je me rend compte que ce n'est peut-être pas une formulation très claire :-D En fait ce que je veux dire, c'est que l'on peut couper un élastique dans la longueur ( donc quand tu coupes par exemple un morceau de 20 cm sur une longueur de 1 mètre ) mais on ne le recoupe pas dans la largeur, dans le sens ou si tu as un élastique de 10mm de large, tu ne peux pas le recouper pour qu'il fasses 7mm de large ( ou autre ) car cela défait le tissage ou le tricotage de l'élastique... J'espère que c'est plus clair !

  • #14

    Anna (lundi, 04 juin 2018 13:21)

    Bonjour ! C'est une mine d'information, merci de prendre le temps de partager tout cela !
    Pourrez-tu me préciser où tu as acheter l'élastique à culotte qui est sur la taille de la culotte verte (très belle d'ailleurs) "Ici la taille de la culotte a été finie au biais élastique, cousu en un temps."
    Je débute et les visuels fournis par les sites sont souvent pas très clairs... Merci encore !

  • #15

    Milena (lundi, 04 juin 2018 14:13)

    @Anna : Pour la culotte verte, l'élastique à picots viens de chez Sewme ( rubrique "panty elastics il me semble ) et pour la taille, c'est de l'élastique préplié / biais élastique qui vient de chez Rijstextiles ;-)

  • #16

    Cécile (mardi, 04 septembre 2018 11:17)

    Bonjour,
    Merci pour cet article qui est vraiment une pépite d'information. Je me demandais simplement, qu'entendez-vous par élastique à bande pour soutenir la poitrine? S'agit-il de l'élastique tissé basique ou bien d'un produit spécial lingerie? Dans ce cas, où est -il possible d'en trouver?
    Merci.

  • #17

    petite-pierre (lundi, 24 septembre 2018 12:36)

    Bonjour Miléna,
    Super intéressant votre article. Bravo et merci pour le temps passé à le réaliser ! Je me sens parée maintenant pour faire de la lingerie, bon pour les modèles je vais les acheter chez-vous, par contre, pour les fournitures, je vais voir ce que je peux trouver ici à Liège.
    Merci et bonne continuation,