CRÉER SES PATRONS DE COUTURE INFORMATIQUES : LES LOGICIELS GRATUITS ET LIBRES

En tant que créatrice de lingerie, je dois bien évidemment faire des patrons pour les modèles que je crée ; comme je vends aussi des patrons de lingerie ou que je les donnes parce que je suis sympa, j'ai besoin de logiciels divers pour faire tout ça ; et enfin,  en tant que meuf qui n'a pas beaucoup de thunes et que même si elle en avait, elle a pas envie de les donner à n'importe qui... Et bien il faut faire preuve d'un peu d'imagination / débrouillardise.

 

J'ai mis pas mal de temps à trouver les bons logiciels pour faire des patrons par ordinateur, qui soit corrects, propres et vendables - au moins 2 ans, parce qu'il faut aussi le temps pour maîtriser les dits logiciels. Bref, voici donc les différents programmes LIBRES et GRATUITS que j'utilise pour faire mes patrons, en espérant que cela vous serve  ! 

 

 

PS : Tous les liens pour télécharger les logiciels sont en bas de l'article !

 

PPS : Je parle de ces logiciels parce que je les utilise et que je les aime fort, personne ne m'a demandé d'écrire cet article ni d'insérer des liens dedans ;-)

 

PPPS : Je parle beaucoup de Linux dans cet article mais les logiciels évoqués dans cet article fonctionnent aussi sous Windows et Mac OS. Et évidemment, sous Linux... 


PETITE NOTE SUR LE POURQUOI ET LE COMMENT DES LOGICIELS LIBRES

Photo par Blake Patterson,via Flickr
Photo par Blake Patterson,via Flickr

Tout d'abord, c'est quoi un logiciel libre ? 

On confond souvent logiciel libre et gratuit. Or, un logiciel peut être gratuit sans pour autant être libre... Par exemple, on peut avoir un logiciel qui est gratuit, comme Adobe Reader que tout le monde peut télécharger et utiliser à volonté sans dépenser le moindre centime. Mais ce n'est pas un logiciel libre : vous pouvez certes l'utiliser, mais vous ne pouvez pas le modifier, vous avez un accès à un certain nombre de fonctionnalités mais pas toutes, etc . 

 

Un logiciel libre est bien sûr gratuit - c'est ce qui intéresse la plupart des gens - mais aussi entièrement "ouvert" : c'est à dire que le logiciel peut-être modifié par n'importe qui ( enfin n'importe qui qui sait programmer) , les codes sont disponibles sur internet et accessibles à tous gratuitement. N'importe qui peut utiliser le programme et le modifier, que ce soit pour des fins commerciales ou autres. Évidemment, je grossis le trait, il y a des variantes dans les logiciels libres, différents types de licences etc, mais vous avez saisi l'idée générale. 

 

Pour résumer, l'idée des logiciels libres est de créer des logiciels qui soient utilisables et modifiables par tous, gratuitement. 


POURQUOI JE SUIS PASSÉE AUX LOGICIELS LIBRES

Si je suis passée aux logiciels libres, à la base, ce n'était pas vraiment un choix. Pour résumer rapidement,  on m'avait refilé un ordinateur avec une version crackée de windows, il me fallait une version officielle, j'avais pas envie de payer pour windows parce que Windows m'énerve, j'ai découvert Linux, j'ai installé Linux, MEILLEURE DÉCISION DE MA VIE. C'était y'a 3 ou 4 ans et je ne suis JAMAIS repassée à autre chose. JAMAIS. J'ai acheté un ordinateur il y a pas longtemps, un neuf, avec windows dessus, j'ai essayé 5 minutes, j'ai viré windows et j'ai remis Linux direct.  

 

Alors je pourrais faire un pavé sur les avantage de linux, mais on est pas là pour ça, je vais juste dire que ce qui me plaît, en dehors du logiciel libre et de la philosophie derrière, c'est que tu peux tout faire. Pas de restrictions d'accès, pas de mise à jour quand t'en veux pas, pas de programmes qui ne servent à rien. Tu fait ce que tu veux. Je ne peux plus toucher à windows ou mac depuis, tu ne peux rien faire sur ton ordi, c'est juste frustrant au possible. Oh, et il existe des dizaines de variantes de Linux - la plus connue et la plus utilisée étant Ubuntu. Et tu choisis ta variante ( qui s’appelle une distribution) selon l'usage que tu as de ton ordi. Il y a des variantes spéciales pour les écoles, pour les informaticiens, pour les graphistes, pour les "j'ai pas envie de me prendre la tête avec plein de truc je veux une distribution facile" ... BREF. Y'en a pour tous les goûts et pour tout le monde... 

 

Le seul "problème" avec Linux, c'est qu'il y a certains logiciels comme les logiciels Adobe (donc Photoshop) qui ne marchent pas sous Linux. Bon, tu peux toujours les faire marcher, en bidouillant. Mais des fois, on a pas envie de bidouiller. Comme je n'avais jamais touché à photoshop de ma vie - et qu'à ce jour, je n'ai toujours jamais touché à photoshop, ce n'était pas trop un problème. 

 

Sauf que quand j'ai commencé à vouloir faire des patrons sur ordinateur, je me suis retrouvée face à 2 problèmes principaux : 

 

1. Les logiciels dont j'ai apparemment besoin (je dis bien apparemment...) ne fonctionnent pas sous Linux

 

2. Les logiciels dont j'ai apparemment besoin sont hors de prix. Et pas "Hors de prix je vais faire des économies et ça ira" mais "hors de prix je dois faire un prêt sur 25 ans" 

 

Parce que quand tu veux faire des patrons pas ordinateur - et ensuite les rendre disponibles à d'autres gens, donc avec un peu de mise en page sympa et imprimable en  A4 et en format PDF - il te faut plusieurs programmes, et au minimum un logiciel pour faire les patrons, et puis un logiciel pour tout ce qui est mise en page etc. 

Modaris, qui est LE logiciel utilisé par toute l'industrie de la mode, coûte environ 10 000€ ; genre, heeeeeeuuuuuuuuuu il y a des designers indépendants qui sont capables de s'offrir un logiciel à 10 000€ ?

La suite photoshop complète, aux alentours de 350 €. Nettement plus abordable, certes. Mais pas pour tout le monde. Personnellement, dépenser 350€ dans un logiciel, même si il m'est super utile, ce n'est pas possible, ce n'est pas dans mes moyens. 

 

Et enfin et surtout, je n'ai pas envie de donner mon argent à ces boîtes là, que ce soit Windows, Lectra ou Adobe. Parce que déjà, le fait qu'ils ne mettent leur logiciels disponibles QUE pour les systèmes d'exploitation propriétaires en dit long. Ensuite, ce sont des logiciels qui n'ont quasiment aucun concurrence, et qui sont indispensables selon le métier que tu fais > Ils peuvent mettre le prix qu'ils veulent, vu que si tu n'est pas trop au courant des logiciels libres qui tournent, tu pense que tu n'as pas d'autre choix que de passer par la case fais péter ton PEL ( encore faut il avoir un PEL)  Et donc, tu es presque OBLIGÉ de leur acheter à eux, Et moi, j'ai un problème avec l'autorité de manière générale, et à partir du moment ou tu m'imposes un truc, même si c'est bien pour moi, même si j'en ai besoin, et ben c'est dead de chez dead. Y'a pas moyen. C'est comme ça. C'est non, et c'est tout. 

 

BREF, tout ça pour dire... Il n'était même pas envisageable pour moi d'utiliser Modaris ou Photoshop. Mais j'avais quand même besoin de logiciels pour travailler, alors j'ai cherché, j'ai testé des trucs, ça m'a pris du temps, mais j'ai trouvé la bonne combinaison, et je pense très honnêtement que les patrons que je ne ferais pas mieux avec les "vrais" logiciels.


1. VALENTINA, POUR FAIRE DES PATRONS

Source : Valentina-project.org
Source : Valentina-project.org

Ça doit faire à peu près 2 ans que j'utilise Valentina. Au départ, je ne l'utilisais que très ponctuellement, parce que je ne savais pas bien maîtriser le logiciel et que certaines fonctionnalités qui sont désormais présentes dans les nouvelles versions manquaient - comme pouvoir imprimer son patron sur des feuilles A4. Je m'en servais de temps en temps, mais je faisais la plupart de mes patrons à la main, sur papier. 

 

Maintenant, j'ai appris à l'utiliser et je n'utilise plus que ça 90% du temps, parce que OH MON DIEU le gain de temps de ouf... Je vais vous faire une petite liste des principaux avantages histoire que vous compreniez à quel point c'est génialissime : 

 

1. Les  mesures sont exactes de chez exactes. C'est informatique, donc pas de crayon qui dérape, de règle que t'as pas bien lue tout ça tout ça. 

 

2. Une fois que ton patron est terminé, les valeurs de coutures sont ajoutées automatiquement. T'AS PAS À TOUT RETRACER. Perso j'ai HORREUR de rajouter les valeurs de coutures à la main, ça prend un temps fou ; là, ça prend 0,2 secondes et les valeurs de coutures sont exactes, là encore : pas d'erreur, pas de mesures approximatives.

 

3. LA GRADATION AUTOMATIQUE <3 C'est LA raison principale pour laquelle j'utilise Valentina. Alors, en vrai, il n'y a pas vraiment de gradation automatique mais en gros, avant de faire ton patron, tu remplis un fichier de mesures personnalisées : tour de poitrine, tour de taille, ce que tu veux, c'est toi qui crée ton fichier donc tu met les mesures dont tu as besoin. Ensuite, tu fais ton patron en liant chaque ligne de tracé à une mesure renseignée précédemment (en gros, quand tu remplis ton fichier de mesures, tu dis que par exemple le tour de poitrine s'appelle @TP. Ensuite, quand tu traces ton patron, au lieu de tracer une ligne de 87cm, tu dis au logiciel de tracer une ligne égale à @TP.) 

Là ou ça devient cool, c'est qu'une fois ton patron terminé, bon, tu l'enregistres, tu crée une nouvelle fiche de mesure pour la taille au dessus (ou en dessous) et puis tu ré-ouvres ton patron avec la nouvelle fiche de mesure : et HOP tout ton patron s'adapte automatiquement à tes nouvelles mesures, tu n'as plus qu'à modifier un peu les courbes ou d'autres trucs pour que ça soit harmonieux, et c'est tout. C'est un peu long la première fois, parce que tu dois créer des fichiers de mesures pour toutes les tailles ; mais une fois que tes fichiers sont créés ça prend quelques secondes pour passer d'une taille S à M, L, XL ... Je vous ai fait une petite vidéo pour vous montrer à quel point ça va vite : 

 

4. Ton patron terminé, plusieurs choix s'ouvrent à toi : Enregistrer ton patron pour l'imprimer ensuite (si tu as une imprimante capable d'imprimer ton patron à taille réelle sur grand format) ; exporter ton patron en pdf (pour aller l'imprimer chez un imprimeur qui a une imprimante grand format) ou l'imprimer en "tiled" c'est à dire découpé sur des pages A4 que tu peux imprimer chez toi, dans ta maison, avec ta banale imprimante de bureau ; exporter ton patron en .svg (vectoriel) pour le retoucher via un éditeur d'images vectorielles. Ce qui nous amène au prochain logiciel : 


INKSCAPE, EDITEUR D'IMAGES VECTORIELLES

 

Inkscape est donc un éditeur d'images vectorielles, il sert à une multitude de choses (je m'en sert aussi pour faire les dessins techniques) mais là ou ça nous intéresse, c'est pour les patrons. Bon, tu as fait ton patron avec Valentina, t'es content, mais il est un peu moche, pas très funky. Pas de soucis : tu importes ton patron au format .svg dans inkscape, et là tu peux changer l'épaisseur ou le style des contours (par exemple quand tu fais un patron multi-tailles et que tu veux un contour différent pour chaque taille) tu peux ajouter des repères de montages, des écritures, des dessins, des couleurs... Bon, ce que tu veux en fait. 

 

Pour faire mes patrons en pdf, je l'utilise aussi pour la mise en page au format A4. Grosso modo, j'importe dans inkscape mon patron à taille réelle, je crée un fichier inkscape en taille A0, avec une grille dont les carreaux sont des formats A4. J'arrange mon patron, je rajoute les petits détails funky et pratiques... et quant tout ça est terminé, je crée un rectangle vide de la taille d'une page A4, et j'enregistre  chaque carreau de ma grille A0 - A4 en positionnant le rectangle dessus et en exportant en PDF le rectangle en question. Et voilà :-)

 

Lien vers le site officiel de Valentina

Lien vers le site officiel d'inkscape

Lien vers le site officiel de The Gimp